Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2020 2 17 /11 /novembre /2020 03:44

Je suis heureuse qu'enfin hommage ait été rendu  à cet écrivain discret , aux textes émouvants , et malheureusement méconnu des Français .

Heureuse aussi que les circonstances de cette commémoration aient écarté le tapage  qui les accompagne trop souvent : la seule vue  de la cérémonie sur les écrans   souleva l'émotion , souhaitons qu'elle ne soit pas passée chez certains  que comme le banal et éphémère divertissement auquel ils sont habitués .

Voici le texte que m'avait inspiré les cérémonies relatives à la Grande Guerre il y a deux ans

 

 

Maurice Genevoix est né à Decize le 29 novembre 1890, mort le 8 septembre1980 , sa sépulture se trouve au cimetière de Passy

Normalien, il connut aussitôt la guerre ,et comme le général Juin plus tard blessé au bras gauche  ; sa convalescence fut une méditation .

Il a chanté sa Sologne ,  nos campagnes et nos racines, nos paysans et notre France , et fut secrétaire perpétuel de l'Académie francaise.

Mais aucun éloge ne saura dire combien son oeuvre est émouvante

Celui  dont on n'a pas parlé en cette commémoration inachevée du centenaire de la victoire de 1918 : Maurice Genevoix  1890 - 1980

                             

                    Elu à l'Académie française en  1946                       

 

Sous Verdun , Nuits de guerre , Au seuil des guitounes , La Boue , Les Eparges , écrits apres les combats dans lesquels il fut grièvement blessé , ont été réunis en un seul ouvrage : 

   Ceux de 14    

 

Le sentiment d'avoir survécu à l'enfer a donné à ses merveilleux romans et poèmes une intensité que nous ne lassons pas  d'éprouver, en ces romans pétris de l'amour de la Sologne et du Val de Loire, de la campagne et des animaux ; car, normalien , il préféra à une carrière universitaire  la profondeur des méditations .Son épée d'académicien porte en ses gravures  l'image d'un guerrier blessé , un clocher de village ,une nymphe , une pomme de pin , une tête de cerf et celle d'une chouette , et son fourreau des chats et des hirondelles , autant de symboles et charmants témoins d'une vie par bonheur épargnée .

 

Les maréchaux de la Grande Guerre défilent apres la victoire

Les maréchaux de la Grande Guerre défilent apres la victoire

Cet article s"ouvre sur des images bouleversantes, présentées simultanément, comme les acteurs de la Grande Guerre les vivaient en un même moment,  sur le front , dans le tranchées, dans les hôpitaux ,à la ferme, dans les ambulances, à l'usine , hommes , femmes , animaux , tous ensemble  engagés dans une épouvantable tourmente dont la fin glorieuse n'aura pas l'honneur d'un défilé militaire, alors que chaque 14 juillet est prétexte à parade et à invitations

Les souffrances d'une nation ne se balayent pas au motif de courtoisie envers l'ancien ennemi, les Anglais n'ont pas hésité à commémorer Trafalgar en présence de Michèle Aliot Marie et Waterloo est perpétué chaque année

D"ailleurs , promener Angela à Rethondes , n'est ce pas  humilier son pays ?

Alors , assez  de pudibonderie  politique, la France et son Histoire d'abord  

 

 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées
 Images insupportables ? images sacrées

Images insupportables ? images sacrées

Les maréchaux de la Grande Guerre défilent sous l'Arc de Triomphe
Les maréchaux de la Grande Guerre défilent sous l'Arc de Triomphe
Les maréchaux de la Grande Guerre défilent sous l'Arc de Triomphe

Les maréchaux de la Grande Guerre défilent sous l'Arc de Triomphe

Les maris et les frères sur le front, les femmes de la campagne prirent leur place, et celle des villes entrèrent à l'usine :travaux rudes ou pénibles , elles assumèrent . Tenir en vie un pays entier , quel hommage ne devrait on pas leur rendre ....qu'attendent  les "femmes actives " et revendicatives d'aujourd'hui pour glorifier les prouesses de leurs arriere grands mères ? ?

Infirmières dévouées aux postes avancés ou dans les hôpitaux , brancardiers sous les balles ou au volant , aumôniers  téméraires et  vigilants ,  mesurons nous bien leur action  pendant et apres les combats  ?

Oubliés aussi les animaux , soldats , guetteurs, porteurs , secouristes sans le savoir, si précieux que par reconnaissance on leur a  élevé des statues ....

 

Ces images qui nous arrachent des larmes ,  visage de la France brave , vaillante , endurante ,  persévérante , intelligente ! pays vainqueur, soyez en les gardiens , chacune raconte en silence  une histoire

 

fbr  4 novembre 2018

 

Partager cet article

Repost0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans Histoire