Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise Buy Rebaud
  • Le blog de Françoise Buy Rebaud
  • : Contre le suicide assisté de notre culture et de notre civilisation.
  • Contact

Recherche

2 janvier 2016 6 02 /01 /janvier /2016 12:36
La Journée de Fierté Parisienne , en hommage à Sainte Geneviève, aura lieu le samedi 9 janvier

Nous félicitons les organisateurs de maintenir la jolie tradition de la procession aux flambeaux , qui revivifie le souvenir de cette protectrice de Paris , autrefois Lutèce, qui sut en 451 dissuader Attila de laisser ses hordes piller la cité .

Geneviève, 422 - 502

née dans une famille de notables , elle se consacra à sa foi sous l'influence de Germain ,évêque d'Auxerre, et aurait comme Saint Rémi pris part à la conversion de Clovis . Dotée d' une grande force de caractère, elle persuada les habitants de résister à l'invasion des Huns plutôt que de fuir . Sa vie toute de discipline lui valut le titre de Sainte patronne de la capitale et aussi des gendarmes .

Attila environ 395-453

Atila, Par Eugene Delecroix

Atila, Par Eugene Delecroix

Enfant de noble lignage , né dans les plaines danubiennes , il traversa et bouleversa l'Europe avec environ cinquante mille cavaliers,


Atila

Atila

y laissant des souvenirs parfois glorieux ou mythiques,comme fondateur de la Hongrie,ou héros scandinave , mais le plus souvent terribles , d'où le surnom de "" fleau de Dieu ''. Riche d'un immense butin de guerre , il mourut sans doute assassiné .

La rencontre fascinante de personnages aussi différents , mais aussi d"envergure, a inspiré cette statue surprenante d'Hyppolite Maindron

Atila et Sainte Genevieve Maindron

Atila et Sainte Genevieve Maindron

Laissons à nos imaginations libre cours tout en admirant la "patte"du sculpteur, et admirons la chasse qui contenait les reliques de la Sainte en l'église Saint Etienne du Mont , profanée en 1793.

La Journée de Fierté Parisienne , en hommage à Sainte Geneviève, aura lieu le samedi 9 janvier

Nous souhaitons à nos amis de Paris Fierté une belle marche aux flambeaux

La Journée de Fierté Parisienne , en hommage à Sainte Geneviève, aura lieu le samedi 9 janvier
Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans Histoire PARIS
commenter cet article
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 08:00
Valeur Actuelles 27 novembre 2015

Valeur Actuelles 27 novembre 2015

En honneur à notre Armée , vaillante sur notre sol et en Afrique
Honneur à notre Police ,toujours présente , héroïque ces derniers jours
Aux volontaires qui dans nos villes l
es secondent .


Deux articles Un centenaire négligé, la Grande Guerre -- Le latin : in memoriam .
ne paraitront que la semaine prochaine .

Ces jours ci , souvenons nous que les attentats islamistes ont frappé notre pays bien avant aujourd'hui

21 mai 1996 Tibhirine, Toulouse 26 juin 2015, Saint-Michel, Paris 25 juillet 1995
21 mai 1996 Tibhirine, Toulouse 26 juin 2015, Saint-Michel, Paris 25 juillet 1995
21 mai 1996 Tibhirine, Toulouse 26 juin 2015, Saint-Michel, Paris 25 juillet 1995

21 mai 1996 Tibhirine, Toulouse 26 juin 2015, Saint-Michel, Paris 25 juillet 1995

L'incurie des gouvernants européens et occidentaux en général , mais en en particulier en France , nous ont apporté la guerre .

Désormais de jeunes Français , qui n'ont peut être pas exigé de l' être , assassinent férocement d"autres jeunes Français , qui ont peut être oublié qu'ils le sont .

Gravissime question de l'Identité !

La pire des réactions en ces circonstances , c'est l 'émotion incontrôlée : elle nous affaiblit ...

Suivons l'exemple de nos soldats et de nos forces de police :

à chacun de nous de montrer sa dignité , et la fierté de son Histoire .

Haschischin, craignez la colère de la France

Sursum corda !

fbr 15 novembre 2015

Haschischin, craignez la colère de la France
Haschischin, craignez la colère de la France

Haschischin, craignez la colère de la France

A propos du discours du Président.

J'ai écouté attentivement l'intervention du Président de la République devant le Congrès.

Par delà les mesures techniques de bon sens et attendues, qu'il a annoncées et qu'on ne peut qu'approuver, je formule deux remarques de fond s'agissant de son discours:

La première peut paraître subalterne, or elle ne l'est pas. Le Président n'a jamais défini par son nom l'idéologie qui anime ceux qui nous portent des coups. Il a occulté toute référence à l'islamisme radical et au salafisme pour ne parler que de terrorisme, alors que le terrorisme n'est qu'un mode d'action. Alors certes a-t-il évoqué l'élimination des officines véhiculant des thèses poussant à l'action terroriste, mais là encore la frilosité des mots est significative.

La seconde beaucoup plus grave encore a trait aux modifications constitutionnelles qu'il propose au Congrès:

En supprimant les notions constitutionnelles d 'état d'urgence et d'état de siège pour les remplacer par des dispositions encore singulièrement floues, qu'il restent donc à préciser, le Président entend mettre définitivement fin à la possibilité de confier aux armées des pouvoirs CONSTITUTIONNELLEMENT reconnus. Il officialise ainsi la marginalisation rampante des Armées à qui la République se refuse désormais d'accorder les pleins pouvoirs en situation exceptionnelle.

Toute action militaire visant à rétablir une situation catastrophique relèvera donc du pronunciamiento et non plus de l'exécution d'une mission que lui aurait confiée la République.

On voit bien que derrière cette intention émerge une manœuvre de politique intérieure ; Aucun pouvoir ne sera plus désormais en droit de confier aux Armées les pleins pouvoirs pour rétablir une situation de détresse. A bon entendeur salut!

Général Daniel Roudeillac

En honneur  à notre Armée...
Para français

Para français

Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans PARIS
commenter cet article
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 23:17

La destruction de Paris




Dans Le Canard Enchaîné de cette semaine, Hervé Liffran explique comment Anne Hidalgo passe outre tous les avis de la Commission du Vieux Paris et poursuit, méthodiquement, sa destruction de Paris.

Il ne s'agit pas uniquement d'opérations massives comme l'attaque planifiée contre le jardin des Serres d'Auteuil ou la démolition de la place de la République. Elle ne se contente pas de laisser à l'abandon les plus beaux monuments de la capitale, notamment ses églises. Elle s'attaque désormais au moindre bâtiment, laissant détruire ici une façade de magasine en marbre et cuivre datant de 1906 (14 rue de la Paix), autorisant là la surélévation de quatre étages d'un bel édifice Art Déco (Fondation Mathilde Henri de Rothschild, 197-199 rue Marcadet), poursuivant la dénaturation de la rue de Rivoli, entamée avec l'opération de la Samaritaine, en autorisant l'installation, sur les façades de l'immeuble abritant l'ancien Louvre des Antiquaires, de coques en résines blanches...

Et tout cela se fait sous l'œil complice du ministère de la Culture. Plus grave encore : la loi patrimoine donnera quasiment à la Mairie de Paris tout pouvoir, si elle reste telle qu'elle a été votée en première lecture par le Parlement. Que restera-t-il de Paris dans quatre ans et demi ?





Didier Rykner

Place du Palais-Royal et place de la Concorde : comment la Mairie de Paris privatise l’espace public

La transformation pendant une nuit des catacombes en chambre à coucher pour la communication d’Airbnb (voir l’article) n’est qu’un des aspects de la vente effrénée aux marques de l’espace public par la Mairie de Paris.
Actuellement, deux places parisiennes au moins sont livrées ainsi à la publicité déguisée sous l’aspect faussement honorable d’expositions temporaires.

JPEG - 234.1 ko
1. Place du Palais-Royal, état le
6 octobre 2015
entre deux installations
Photo : Didier Rykner
JPEG - 303.1 ko
2. Place du Palais-Royal avec l’« exposition »
Printemps
On notera également, outre l’élégante poubelle
transparente
à droite, d’un modèle que l’on voit partout
à Paris (seule capitale
à infliger cela à ses habitants et aux touristes)
que les bacs poubelles
sont installés sur la place à 14 h 30,
heure de prise de cette photo.
Tout cela fait un ensemble charmant !
Photo : Didier Rykner
JPEG - 330.5 ko
3. Place de la Concorde, le 30 septembre 2015
avec les tentes « Forum pour l’emploi 2015 »
Photo : Didier Rykner

D’abord, la place du Palais-Royal. Située entre le Conseil d’État, monument classé, et le Louvre, monument classé, cette place parisienne est désormais transformée régulièrement en showroom pour différentes marques ou pour la promotion de régions ou de pays, qui se succèdent à un rythme régulier. Début septembre, c’était l’Azerbaïdjan, d’ailleurs pays hautement démocratique, qui venait faire sa publicité en annexant la place. Puis il y a eu encore on ne sait combien de ces foires marketing, au moins une en tout cas car voilà l’état dans lequel la place se trouvait le 6 octobre dernier (ill. 1), après le démontage d’une d’entre elles. Et, actuellement, c’est le Printemps qui fête ses 150 ans (ill. 2) avec une « exposition dédiée à l’élégance française1 » : « 66 images tirées des catalogues ou des affiches produites par le grand magasin racontent cette histoire ». Et avec qui l’exposition se fait-elle ? Avec Jean-Claude Decaux, l’un des partenaires les plus actifs de la Mairie de Paris, qui remplit la ville de son mobilier urbain et de ses panneaux publicitaires toujours plus envahissants. Quelle surprise !

Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans Patrimoine PARIS
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 01:19
Cette femme fut sculptrice, les autres étaient peintres

Au cas où ses ayant droits s'en offusqueraient , gardons nous de respecter les consignes de l'Académie française et d'écrire sculpteur , cela ferait du bruit dans Landernau.......

Cette femme fut sculptrice, les autres étaient peintres

Contemplons ces images "hautes en couleur " selon la critique , sans définition pour la forme , parmi plus de deux cents offertes à notre perspicacité au Grand Palais

Cette femme fut sculptrice, les autres étaient peintres

Il parait que Catherine de Saint Phalle , née en 1930 , de mère américaine et de père français , était hostile à la société patriarcale et à la religion .

Cette femme fut sculptrice, les autres étaient peintres

Femme "libérée" en devenant Niki, (Sainte Catherine était docteur de l'Eglise ) elle put , en bobo convaincue , s'adonner à son divertissement favori et passer à la postérité à sa mort en 2002 .

Cette femme fut sculptrice, les autres étaient peintres

Le nom : Saint Phalle remonterait au 13 ° Siècle , noblesse de chevalerie ........

Vous nous permettrez de préférer celles qui l'ont précédée :

Artemisia Gentileschi 1593-1654

Judith et Holopherne d'Artemisia Genteleschi

Judith et Holopherne d'Artemisia Genteleschi

Elizabeth Vigée Lebrun 1755-1842

Duchesse de Caderousse

Duchesse de Caderousse

Berthe Morisot 1841-1895

Dans les blés

Dans les blés

Rosa Bonheur 1822-1899

Labourage nivernais

Labourage nivernais

La véhémence biblique d'Artemisia , la luminosité ardente de Berthe, la puissance sereine de Rosa , et le charme d'Elizabeth ne sont ils pas infiniment plus prenants que les caricatures infantiles de la vedette d'une société stérilisée ?

A vous de nous le dire...

FBR 15 octobre 2014

Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans arts france peinture sculpture PARIS Histoire
commenter cet article
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 01:18
Nombreuses questions autour de l’incendie de l’hôtel Lambert

Alors que le bilan se précise, marqué essentiellement par la disparition du Cabinet des bains1, un des rares décors peints du XVIIe siècle subsistant à Paris, le seul d’Eustache Le Sueur encore en place intégralement in situ, de nombreuses questions doivent être posées à propos de l’incendie qui a ravagé une partie de l’hôtel Lambert (ill. 1 et 2).

1. Le contexte

Nous évacuerons immédiatement celle - non exempte d’arrières-pensées pas toujours avouables - de la légitimité des propriétaires.

D’une part, un hôtel particulier, par nature, est conçu comme une habitation pour un... particulier. L’hôtel Lambert est toujours demeuré dans le domaine privé et son achat par l’État ou par la ville de Paris, comme certains l’ont suggéré, n’était ni naturel, ni forcément une meilleure solution, non seulement en raison du coût, mais surtout parce que le caractère public d’un édifice n’a jamais été le gage absolu de sa bonne conservation. L’État a le devoir régalien de garder dans le domaine public les biens lui ayant toujours appartenu et faisant partie de son histoire, comme l’Hôtel de la Marine, ou comme le Pavillon de la Muette, construit pour Louis XV par Gabriel et actuellement scandaleusement mis en vente par France-Domaines, il n’a pas vocation à posséder tous les monuments historiques majeurs. On ne voit pas comment - et pourquoi - on pourrait empêcher des Qataris d’acheter un bien en France. (.../...)

Nombreuses questions autour de l’incendie de l’hôtel Lambert
Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans hôtel lambert Histoire arts PARIS
commenter cet article
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 02:27
Vue de l'Hôtel Lambert

Vue de l'Hôtel Lambert

Hôtel Lambert : les images du Cabinet qu'on ne verra plus

Source : Le Monde.fr

Repost 0
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 22:49
Apres l'Hôtel Lambert, l'Hôtel d'Evreux ...

Le Qatar ,ou Katar , tout petit pays où le revenu par habitant est le plus élevé du monde, pense déjà à l'épuisement de sa source de richesse , le gaz naturel , et place ses capitaux de manière judicieuse en Europe .


En France aussi , mais peut être pour des raisons ....psychologiques ?


Dans la longue liste des biens qu'il possède ,en parts ou pleine propriété , figure l'Hôtel d'Evreux , dont voici l'histoire , comme nous l'avons fait pour l'Hôtel Lambert .

C'est à Louvois qu'on doit l'idée d'une place monumentale dès 1680 , et à Hardouin Mansart le tracé octogonal et les plans des façades telles que nous les admirons aujourd'hui.Appelée d'abord place Louis le Grand , puis place des Piques sous la Révolution et enfin place Vendôme , elle fut ornée par Napoléon de la colonne d'Austerlitz .

En 1706 , le richissime financier Antoine Croizat , devenu trésorier des Etats du Languedoc, puis secrétaire du Roi qui l'annoblit ,déja propriétaire d'un hôtel - n° 17 - fit élever en ce lieu ce bâtiment n°19 - pour l'offrir à sa fille Agnès, douze ans , qui devait épouser Louis Henri de la Tour d'Auvergne , comte d'Evreux, trois fois plus âgé ; impécunieux , le marié devait , pour obtenir les charges qu'il briguait , posséder une résidence qui en fut digne , et les 3 000 000 de livres de dot de l"adolescente étaient les bienvenus pour construire en 1718 un autre hôtel qui deviendra , par cessions successives, l'actuel palais de l'Elysée . Triste histoire close par la mort précoce de la jeune femme , et le remboursement intégral de la dot au père, mais qui laissa ce nom célèbre au bâtiment conçu par l'architecte Pierre Bullet .

Le fils d'Antoine Croizat , marquis de Chatel , le fit remanier par Contant d'Ivry qui à son tour l'offrit à sa fille fiancée au duc de Broglie .De nombreux propriétaires ou locataires illustres se succédèrent ensuite, dont Casimir Périer quand l'Hôtel devint résidence des Présidents de la Chambre des députés jusqu'en 1862 , puis du gouverneur du Crédit Foncier créé en 1852

Hôtel d'Evreux PARIS

Hôtel d'Evreux PARIS

Les façades rue des Capucines , n°9 à 23 et place Vendôme , n° 19, 21 et 25 , celles de la cour d"honneur , de la cour avec hémicycle et le fronton sur le jardin , l'escalier, un salon et les plafonds sont classés .


Presque tous les hôtels de la place ont un passé aussi prestigieux , dont le n° 12 où mourut Frédéric Chopin , d'autres sont occupés par de célèbres joailliers ,ou par le Ministère de la Justice , n°13 .


Dans le registre des anecdotes , c'est au n°16 que Mesmer attirait tout Paris vers son baquet , et c'est au ministère précité que l'actuelle garde des sceaux s'est fait aménager , selon certains hebdomadaires , sa salle privée de gymnastique .


"ô tempora , ô mores ......"


Hôtel devenu hôtel de luxe, son destin rejoint ainsi , mais avec un passé dont on ne sait s'il survivra dans nos mémoires, celui du Louvre datant du second Empire , et le Royal Monceau des années folles, tous deux également propriété du Qatar .

Salle de Réception Hôtel d'Evreux PARIS

Salle de Réception Hôtel d'Evreux PARIS

Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans Quatar PARIS arts Histoire hôtel evreux
commenter cet article