Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise Buy Rebaud
  • Le blog de Françoise Buy Rebaud
  • : Contre le suicide assisté de notre culture et de notre civilisation.
  • Contact

Recherche

1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 03:11

Celui qui  fut élu sous le nom de François parle t il "ex cathedra " ?

 

L'infaillibilité du Pape  fut discutée lors du concile Vatican I ( du 8 12 1869 au 20 10 1870 ) en des circonstances difficiles à la suite du Risorgimento ; la guerre France-Prusse de 1870 y mit une fin tragique ..Ce concile oecuménique avait été voulu par Pie IX .

 

Hors de question ici de porter un jugement sur ses travaux ; mais par contre ,  après un récent message papal , d'affirmer notre refus absolu de prendre part  au suicide du christianisme , et par voie de conséquence  à l' écrasement de notre civilisation .

 

Par quelle extraordinaire dévoiement des vertus chrétiennes peut on les invoquer pour l'acceptation et pire : l'encouragement  d'une invasion mille fois plus nombreuse que celles que connut l'aube de nos monastères apres l'écrasement de l'Empire Romain , qui , lui , avait apporté sa richesse , et non la misère ,  l'ignorance et la violence .

 

Le berger et son chien protègent le troupeau , non les prédateurs .

 

Cet homme élu dans en une période trouble , ou d'obscures  tractations ont pesé sur la "démission" du tant regretté Benoit XVI  , nous refusons avec force ce qu'il veut nous imposer , par collusion avec de sourdes  puissances politiques , ou tout simplement par désolante faiblesse intellectuelle .

 

Ces mêmes fleurs que dépose un Occident couché sur les tombes des victimes de l'invasion, le verbe de ce """pape"" en était orné ; il devient désormais impérieux , voire menaçant . Il n'est plus le gardien du temple , mais le félon qui par la ruse livre la citadelle .

 

Ni  Charlie ni pleureuses de la tragédie antique , nous sommes des combattants .

 

A ce François qui nous est étranger , nous opposons les François qui ont honoré ce prénom

 

 

 

 

François d'Assise portait la robe de bure , mais il était aussi un érudit et un poëteFrançois d'Assise portait la robe de bure , mais il était aussi un érudit et un poëte

François d'Assise portait la robe de bure , mais il était aussi un érudit et un poëte

 

Le petit pauvre d'Assise portait la robe de bure des moines ; mais , érudit et poëte du Moyen Age, il a laissé de beaux textes ; entouré de légendes touchantes , mais n'est ce pas la vérité qui transparait ? il incarne la douceur et la simplicité .

 

Saint François de Paule , homme du Quattrocento, fonda plusieurs monastères en France et en Europe pour l'ordre des Minimes .

Il séjourna longuement  en France où il mourut  .Il aurait favorisé le mariage du roi de France avec la duchesse de Bretagne , aurait été inhumé pres de Tours et son corps profané par les révolutionnaires

 

Une légende anachronique mais tres belle inspira à Franz Liszt une oeuvre magnifique : le saint , refoulé par les bateliers , franchit le détroit de Messine en marchant sur les flots.

Saint François au détroit de Messine

Saint François au détroit de Messine

Si ce François connaissait   Victor Hugo ,   ses Chants du crépuscule, celui  ""Dans l'église de °°°° ""  lui révélerait la tragédie de notre France

Celle qui nous importe, la seule !

fbr 1er septembre 2017

 

 

C'était une humble église , au cintre surbaissé

L'église où nous entrâmes ,

Où depuis trois cents ans avaient déja passé

Et pleuré  bien des âmes.

 

.Elle était triste et calme à la chute du jour,

L'église où nous entrâmes .

L'autel sans serviteur, comme un coeur sans amour

Avait éteint ses flammes .

 

Les antiennes du soir , dont autrefois Saint Paul

Réglait les chants fidèles

Sur les stalles du choeur d'où s'élance leur vol

Avaient ployé leurs ailes ........

 

Aux Roches 1834

Des églises délaissées
Des églises délaissées
Des églises délaissées

Des églises délaissées

Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans Patrimoine chrétienté
commenter cet article
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 18:19
Celles qui tiennent les vie entre leurs mains

Celles qui tiennent les vie entre leurs mains

Michel Déon , de l'Académie française et Georges Prêtre , chef d'orchestre de renommée mondiale ,viennent de laisser aux mains des Parques les fils de leurs vies, suivis par Max Gallo ,lui  aussi académicien et  Claude Rich, acteur  du modèle dont le  moule semble brisé....

En cette incohérente année d'élections ,la perte de représentants aussi éminents  ,et mieux encore, attachants , de notre culture et de notre civilisation ,n' a pas eu le retentissement mérité ? C'est regrettable .

 

 

 

 

A chaque âge son image ;mais le fond demeure

Michel Déon  ,né à Paris le 4 aout 1919  ,est mort à Galway en Irlande le 28 décembre  dernier.

C'était le dernier des Hussards , ceux qui rejetaient le désert  du conformisme  .On le disait distant , mais son visage de jeunesse ou d'âge mur , ne montrait  que réserve et dignité , portées en altitude , et une autorité innée .

Apres des études au lycée Janson de Sailly, puis secrétaire de l'Action française , il s'adonna à sa passion des voyages et de l'écriture ,  fut élu en juin 1978 à l'Académie française

, Tres affecté  par le déclin commencé de notre pays , il choisit l'exil volontaire en Irlande , contrée des Poneys sauvages et du Taxi mauve

Vous le comprendrez si vous  lisez ses "Pages françaises "

 

Mais qui étaient les Hussards ?

Une tendance  littéraire de jeunes auteurs inspirés par Morand , Chardonne ,Giono :c'étaient Roger Nimier , Jaques Laurent , Antoine Blondin et Michel Deon.La presse , déja elle ! les qualifiait de fascisants , car l'existentialisme leur faisait horreur, chacun ayant sa personnalité , son style et sa vie , mais en commun l"amour passionné de la France et de sa grandeur,que la littérature devait servir avec exigence, et non asservir à la politique couleur Sartre

 

*

Georges Prêtre   natif de Waziers en Picardie,le  14 août 1924 , nous a quittés le 4 janvier 2017; la disparition de ce chef de renommée mondiale aurait dû provoquer en France le même retentissement qu'à l'étranger

 

Elève en harmonie de Maurice Durufle au Conservatoire de Paris, puis  se perfectionnant aupres d' André Cluytens et Olivier Massiaen  , il devint vite le chef des plus grands orchestres du monde, de  la philarmonie royale de Londres , la Scala , le Met ,jusqu'au symphonique  de Vienne dont il fut chef d'honneur à vie

La finesse et l'inspiration de sa direction ont fait de lui le chef préféré de Maria Callas ; les oreilles les plus exigeantes trouvent en lui de merveilleuses subtilités , dont les actuels messieurs à baguette d'ivoire sont bien éloignés

Il a été inhumé à Naves, village du Tarn où il possédait le château de Vaudricourt ; son cercueil revêtu du drapeau tricolore , car il était  Grand officier de la Légion d"honneur depuis 2009 . fut porté ,avec haie d'honneur des parachutistes du 8eme régiment de Castres , jusqu'à l'église de Naves ,et dans le plus grand silence , qui était selon lui  "le seul signe de Dieu ."

Pour apprécier l'homme et le chef, écoutez l'enregistrement du concert de Nouvel An du célèbre philharmonique de Vienne dont il était l'invité en 2010

 

 

Funérailles de Georges Pretre dans la petite église de Naves Le chef et Maria Callas , et à Vienne
Funérailles de Georges Pretre dans la petite église de Naves Le chef et Maria Callas , et à Vienne
Funérailles de Georges Pretre dans la petite église de Naves Le chef et Maria Callas , et à Vienne

Funérailles de Georges Pretre dans la petite église de Naves Le chef et Maria Callas , et à Vienne

Max Gallo

 

Surprenant personnage , né dans une famille d'immigrés italiens à Nice le 7 janvier 1932,qui  s'est éteint le 18 juillet à Cabris

Poussé par son père vers des activités techniques , ce passionné d'histoire retrouva sa voie naturelle et rédigea des ouvrages , dont beaucoup de biographies ,qui le portèrent  à l'Académie française

Il eut dans son discours de réception cette belle phrase

"je mesure avec humilité et gravité l'honneur que vous me faites : en m'élisant , vous m'invitez à une communion solennelle avec la France "

De tous  les ouvrages  de celui qui fut ministre de F.Mitterand, que désabusé il qualifia de "joueur aux cartes biseautées  .....qui a poursuivi la politique du renoncement ", le pamphlet "Fier d'être Français "reste le plus prégnant

Jugez en:

" Il y a  ,dans les greniers de la mémoire française, de vieux cahiers d'école où l'on écrivait les dates des grands évènements , qu'il fallait apprendre par coeur, et l'on collait sur les pages de droite les figurines représentant Vercingétorix , Clovis , Jeanne d'Arc , Danton, Napoléon , ,Jules Ferry, Clemenceau et- même la photo d'une école dans la brousse et des enfants noirs assis sagement à leur pupitre .La France , c'est la demeure du peuple et sa mémoire plus ou moins longue , dont chacun sait qu'il faut combler les lacunes.".....

Puis

"Allons enfants  de la patrie Le jour de gloire est arrivé

Contre nous de la tyrannie L'étendard sanglant est levé

Or ,quand de jeunes Français couvrent cet hymne de leurs insultes , les ministres baissent la tête , l'heure est aux capitulations , aux repentances et ainsi à la négation de ce qui fut le choeur français depuis plus de dix siècles , quand en 1080 un clerc d'Avranches , Théroulde, composa  la première chanson de geste ; elle raconte l'histoire de Roland qui , à Roncevaux en 778, dans les Pyrénées ,ne veut pas abandonner son arme entre les mains de ses ennemis.

(France )

Puisse jamais ne t'avoir un homme de couardise

Dieu ,ne permettez pas  que la France ait cette honte !

(Fier d'être Français , page 69  .Fayard ) ""

 

Roland mourant fait retentir son olifant pour alerter Charlemagne , dans les gorges où les Sarrazins lui ont tendu une embuscade .Ils ont asservi l'Espagne et menacent la France

Tout est dit et nous avons depuis , hélas , vu pire

Merci Max Gallo , d'avoir montré le chemin à ceux qui  dans votre "France chrétienne", ne savaient pas y mettre le pied

Honte à ceux que vous appelez la France duplice, qui  ignorent encore ce chemin !

 

 

 

Claude Rich est né à Srasbourg le 8 février 1929 , il nous a quittés le  18 juillet  dans sa maison d'Orgival

Formé au Cours Dullin , puis au Conservatoire d'art dramatique, il possédait une élégance intellectuelle innée ,pimentée d'un humour discret .Sa voix d'un timbre à la fois chantant et voilé, portée par  une diction toute en souplesse et  limpidité ,  jamais ne cherchait l'effet , mais l'âme du texte .

Il a brillé aussi bien au théatre  qu'à l'écran, et de 1950 à 2010 une liste impressionnante  d'Oscars atteste de ses succès , dont mes préférés au théatre :

"Le Diable  rouge " , où il jouait un Mazarin  tout à la fois scrutateur acéré , diplomate aguerri , diaboliquement et délicieusement ironique

" Le souper " , Talleyrand en  son art machiavelique face à Fouché incarné par Claude Brasseur magistral ; sa culture  confère au texte une incomparable vérité .

A l"écran  le film "Le crabe tambour", bouleversant aux côtés de Jean Rochefort dans de tragiques scènes de fond .

 

Des comédiens  de ce calibre,  en reverrons nous jamais ? Tout comme au clavier personne n'égale  Lipatti ,Cortot, Kempff ou Bolet, qui remplacera Brasseur ,Cremer , Noiret  et Rich ?

 

 

 

 

 

Un sourire malicieux avec un regard de tendresse

Un sourire malicieux avec un regard de tendresse

Catholique affirmé sans mièvrerie, il répliquait à ceux  que sa présence   à la messe chaque dimanche intriguait ,qu" il s'étonnait lui même  de ne pas les y voir ....

Il signa la pétition de soutien à  Benoit XVI pour le retour à la messe tridentine  qui seule , que vous soyez à Milan ou à Madrid , à Lisbonne ou à Munich , au Québec ou à Paris ,vous unit en une même fratrie à vos voisins

Une ministre de la culture enfin !a eu l'intelligence de lui rendre hommage , depuis longtemps la louange  ne penche  que du côté gauche

fbr août 2017

Le  visage d'un Pape authentique L'art du chant grégorien
Le  visage d'un Pape authentique L'art du chant grégorien
Le  visage d'un Pape authentique L'art du chant grégorien
Le  visage d'un Pape authentique L'art du chant grégorien

Le visage d'un Pape authentique L'art du chant grégorien

Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans Chefs-d'œuvre en péril Patrimoine Histoire
commenter cet article
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 01:59

Ce qui suit ne fera pas plaisir aux lecteurs d"Hernani ...... Le premier lien concerne le palais abritant à Vienne , l'Institut français .Construit en 1834-35 pour Friedrich Joseph von Dietrichstein comme résidence d'été , il est caractéristique du style Biedermayer et entouré de jardins . Passé par héritage à la famille Clams-Gallas , il a été acquis par l'Etat français en 1952.

Ce même Etat  s'en est .....débarrassé...,? pendant  le quinquennat Sarkozy

 

Pourtant les Instituts français sont les précieux outils du rayonnement de notre culture et de notre langue à l'étranger , comme le sont les Instituts Goethe pour l'Allemagne , qui a multiplié les siens , quand nous utilisons les nôtres.pour payer un morceau de notre monumentale dette .

Le quai d'Orsay s'était  chargé de la transaction.

On reparle du Quatar??

Nous l'avons fait quand le théatre de Fontainebleau a changé de nom

 

Evidemment on ne peut que se réjouir d'une restauration que le Ministère de la Culture ne pouvait ou ne voulait effectuer , et une partie de relèvement de notre cathédrale de Reims écrasée de bombes le fut grâce à la famille de Rothschild ....Mais la conjoncture était différente , et nous nous sentons là comme le parent pauvre reçu (en bout de table ! ) par égard à son nom , mais avec un regard de pitié .

Que ce petit rappel nous aide dans le choix que nous devrons faire dimanche  dans le secret des urnes .....

fbr  7juin 2017

Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans Patrimoine musique
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 18:25

 

Que les esquisses des articles afférents fassent rejaillir sur notre Jeanne d'Arc la gloire qu'on tente de lui retirer : bergère , guerrière , martyre , emblème de l'amour de sa terre et d'un mystère de la foi que l'on veut réduire au fade et plat "amour universel du prochain "

Que plus jamais ne soit perpétué ce ridicule contre sens historique , intellectuel et moral un 1er Mai, imposture électoraliste s'il en est .

 Jeanne , victime du honteux procès  préfabriqué par les Anglais et le vénal Cauchon, brûlée vive à Rouen en 1431, fut réhabilitée en 1454 .

 .Puis il fallut attendre la publication par les archivistes de Jules Michelet  de tous les éléments de ce procès et la fin de la guerre de 1870, pour sa béatification en 1909 . Retard encore , quand  s'enclencha la Grande Guerre  , pour sa canonisation, portée par Mgr Dupanloup le 16 mai 1920 ; alors seulement l'Etat  français déclara Jeanne héroïne nationale.

Sa fête est le deuxième dimanche de mai : la loi du 10 juillet 1920 , signée à Rambouillet par le Président Paul Deschanel , parue au JORF le 14 juillet de la même année , instaure la fête nationale de Jeanne et du patriotisme , avec participation de l'Armée pour lui rendre les honneurs !

Loi toujours en vigueur ....

O tempora , o mores aurait dit Cicéron .

 

Célébration à Saint Pierre de Rome de la messe de béatification de Jeanne d'Arc

Célébration à Saint Pierre de Rome de la messe de béatification de Jeanne d'Arc

Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans france Histoire jeanne d'Arc Patrimoine
commenter cet article
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 03:11

Eglise de St Pierre de Bredons-Cantal

Je signe l'appel de Denis Tillinac pour sauver nos églises

Résistance.

Parce que nos églises, même désaffectées, ne sont pas destinées à devenir des mosquées, Denis Tillinac et “Valeurs actuelles” lancent un appel pour préserver ces sentinelles de l’âme française. Certaines déclarations récentes appelant à ce que des églises soient transformées en mosquées ont provoqué chez les Français une émotion susceptible de favoriser les pires amalgames en ces temps où le terrorisme islamiste ensanglante la planète et commet des crimes en plein Paris. Elles offensent gravement les catholiques, ainsi que de nombreux imams attachés à la singularité de leur foi et de leur pratique cultuelle. Une église n’est pas une mosquée, et prétendre que “les rites sont les mêmes” relève d’un déni de réalité scandaleux. Croyants, agnostiques ou athées, les Français savent de la science la plus sûre, celle du coeur, ce qu’incarnent les dizaines de milliers de clochers semés sur notre sol par la piété de nos ancêtres : la haute mémoire de notre pays. Ses noces compliquées avec la catholicité romaine. Ses riches heures et ses sombres aussi, quand le peuple se récapitulait sous les voûtes à l’appel du tocsin. Son âme pour tout dire.

De Michelet à Marc Bloch, aucun de nos historiens n’a méjugé cette évidence. Les maires de nos communes rurales, fussent-ils allergiques au goupillon, entretiennent tous leur église avec une sollicitude filiale. Elle ennoblit leur village ; à tout le moins, elle le patine et ils en conçoivent une fierté légitime. L’angélus que sonnent nos clochers scande le temps des hommes depuis belle lurette. Sur celui du tableau de Millet, il a beau n’être qu’un point infime à l’horizon, il atteste une pérennité culturelle par-delà les aléas historiques. Feu le président Mitterrand connaissait les ressorts intimes de l’imaginaire national : un vieux clocher d’église se profilait sur ses affiches électorales, et sa symbolique n’avait pas de connotation cléricale. Elle racontait l’histoire de France dans une langue accessible à tous nos compatriotes. Ils tiennent à la laïcité de l’État et à la liberté de conscience et de culte qu’il lui incombe de protéger. Pour autant, ils ne peuvent tolérer la perspective d’une pratique religieuse autre que catholique dans leurs églises. Même celles de nos campagnes, souvent vidées de leurs paroissiens par l’exode rural. Elles continuent de témoigner ; leur silhouette au-dessus des toits contribue à un enracinement mental dont nous avons tous besoin pour étayer notre citoyenneté.

Du reste, rien ne prouve qu’elles resteront vides ad vitam aeternam. La France n’est pas un espace aléatoire, et elle n’est pas née de la dernière pluie médiatique : quinze siècles d’histoire et de géographie ont déterminé sa personnalité. Cet héritage nous oblige, de quelque souche que nous provenions et de quelque famille politique que nous nous réclamions. Inscrits au plus profond de notre paysage intérieur, les églises, les cathédrales, les calvaires et autres lieux de pèlerinage donnent sens et forme à notre patriotisme. Exigeons de nos autorités civiles qu’il soit respecté ! Le confusionnisme trahit une méconnaissance de notre sensibilité et ferait peser une menace sur la concorde civile s’il n’était clai rement récusé au sommet de l’État.

 

Denis Tillinac

Cliquez sur le lien ci-après pour signer la pétition sur le site de Valeurs Actuelles

Deux églises de mon Forez,une autre du Maconnais , et notre Mont Saint Michel dans la brume
Deux églises de mon Forez,une autre du Maconnais , et notre Mont Saint Michel dans la brume
Deux églises de mon Forez,une autre du Maconnais , et notre Mont Saint Michel dans la brume
Deux églises de mon Forez,une autre du Maconnais , et notre Mont Saint Michel dans la brume
Deux églises de mon Forez,une autre du Maconnais , et notre Mont Saint Michel dans la brume

Deux églises de mon Forez,une autre du Maconnais , et notre Mont Saint Michel dans la brume

Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans églises Polémiques Patrimoine
commenter cet article
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 05:50

Nous avons des chapelles , de petits chateaux , des campagnes , et aussi des paysans sans lesquels la France ne serait plus la France


Oubliés eux aussi , ce qu'ils nous donnent , la vie , la terre qui ne ment pas
La voix humaine est une priè
re...

Nos forêts elles aussi oubliées ?


L"Etat en faillite fait feu de tout bois , mais le bûcher devrait être pour lui

Effacer des toponymes ne fera pas taire les mémoires,quand bien même le mémoricide aurait lieu , l ' Histoire un jour prendra sa revanche

Comment faire disparaître l’histoire et le passé local d’un village ou d’une région en incitant des maires à changer le nom de leur commune ? Le 11 février dernier, une proposition de loi pour « l’amélioration du régime de la commune nouvelle » était adoptée à une large majorité par les députés français. La loi a reçu le plein accord du Sénat quelques semaines plus tard.


Cette loi qui comporte des dispositions financières incitatives – regroupement de communes contre argent – ne serait-elle pas un écran de fumée visant à masquer le véritable objectif de l’Etat ? Faire disparaître les communes … et leurs passés.


La Chapelle-Basse-Mer et les communes « nouvelles »


On le sait, les dotations financières accordées aux communes de France s’effondrent. Résultat, les maires en mal d’argent sont parfois prêts à toutes les concessions pour obtenir des moyens financiers supplémentaires. N’y aurait-il pas là un chantage magistralement organisé ?


Le dernier exemple en date nous l’avons trouvé aux limites de la Vendée et de la Loire Atlantique. D’ici quelques semaines, les communes de La Chapelle-Basse-Mer et de Barbechat doivent se regrouper. On a proposé aux habitants de changer le nom de leurs communes en « Divatte sur Loire ». Or, la commune de La Chapelle-Basse-Mer porte ce nom depuis des décennies et fut, durant la Révolution française, le théâtre de massacres perpétrés par les soldats de la République.


Du génocide au « mémoricide » programmé


En 1794, 800 personnes, hommes, femmes, enfants, vieillards furent assassinés par les républicains. Les habitants, par le biais d’une pétition réunissant plus d’un millier de signatures, refusent le changement de nom de leur commune estimant que l’Etat veut effacer son passé, comme Reynald Secher l’a bien montré dans ses ouvrages et en particulier dans « Vendée : du génocide au mémoricide ». La France organise un révisionnisme légal.


Reportage en Loire Atlantique d’Armel Joubert des Ouches

http://la-semaine-de-reinformation-tv.com/

Les paysans de France vont ils disparaître ?
Les paysans de France vont ils disparaître ?

Des nouvelles d'un oublié parmi tant d'autres, le chateau de Sarcignan

"Sauvons le château de Sarcignan".

Merci à toutes et à tous pour votre très forte mobilisation concernant la Sauvegarde de notre petit Château. Nous sommes touchés par vos témoignages, conseils et encouragements. Malgré cette période estivale, bien orchestrée par nos élus, nous atteignons les 10.000 signatures.

Les négociations avec notre Maire, qui est en vacances depuis le 15 Juillet et ce jusqu'au 15Août, s'avèrent impossibles. Néanmoins, nous étions invités par 3 de nos élus : le 1er adjoint, le responsable du patrimoine communal en charge du dossier, le responsable en charge de l'administration générale et juridique, à une réunion informelle le 05 Août.

Nous nous y sommes rendus bien accompagnés par Rémi Desalbres, Architecte du Patrimoine, Marc Saboya Historien d'Art, spécialiste de l'Art contemporain, professeur à l'Université de Bordeaux III, Norbert Fradin, le créateur et le promoteur du Musée de la Mer et de la Marine de Bordeaux, Madame Lacoue-Labarthe, Directrice de la SAB, Yves Simone, guide et historien. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés du résultat de cette entrevue.

Des renseignements très intéressants ont été publiés, nous vous invitons à les consulter :
Un château néogothique bientôt détruit par la commune de Villenave d’Ornon
http://www.latribunedelart.com/un-chateau-neogothique-bientot-detruit-par-la-commune-de-villenave-d-ornon
L'article du site de la SPPEF
http://www.sppef.fr/2015/07/26/non-a-la-demolition-du-chateau-de-sarcignan-programmee-pour-le-10-aout/

Merci encore ! Continuez à vous mobiliser, à informer, et à fédérer ! Amis du quartier ou d’ailleurs, mobilisons-nous pour empêcher la destruction programmée, à partir du mois d’août, du Château romantique de SARCIGNAN du XIXe siècle au cœur d’un quartier de Villenave-D’Ornon !

Avec l’appui de la Société Archéologique de Bordeaux et de la SPPEF.


Michel POIRIER, Président,

Les paysans de France vont ils disparaître ?
Les paysans de France vont ils disparaître ?
Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans Patrimoine Chefs-d'œuvre en péril france
commenter cet article
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 21:07

"Victoire définitive ou provisoire ? Arrêt des travaux de démolition ..."

nous avons tous remporté collectivement une belle victoire vendredi dernier, lorsque le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris a ordonné l’arrêt immédiat des travaux entrepris par la Fédération Française de Tennis (FFT) au Jardin botanique des Serres d’Auteuil.

Comme je vous l’avais indiqué, deux arrières petites-filles de Jean-Camille Formigé ont déposé fin septembre un recours sur le fond ainsi qu’un référé suspensif au nom du droit d’auteur, pour atteinte à l’intégrité de l’œuvre de leur ancêtre au jardin botanique. Elles font valoir que le jardin constitue un ensemble architectural et paysager constituant une œuvre originale, signée par l’un des grands architecte-paysagistes du XIXème siècle, aussi célèbre en son temps que Baltard et Eiffel.

Leur avocat maitre Philippe Zagury a souligné qu’il s’agit « d’une décision extrêmement rare en matière de protection de l’oeuvre d’un architecte ». Prise par mesure conservatoire, cette ordonnance d’arrêt immédiat des travaux (avec astreinte pour la FFT) est valable pour une durée de trois mois maximum, le jugement sur le fond devant intervenir dans l’intervalle.

Par un bienheureux hasard du calendrier, le jour même de cette décision du TGI, en tant que président d’Europa Nostra (fédération européenne du patrimoine culturel dont Denis de Kergorlay est le président exécutif) maestro Placido Domingo publiait un communiqué demandant l’arrêt des travaux aux Serres d’Auteuil.

Dans son communiqué, maestro Domingo précise qu’il a « deux passions dans [sa] vie, la première c’est la musique et le patrimoine culturel de l’Europe; la seconde c’est le sport.. ». « Il est donc difficile pour moi, ajoute-t-il, d’accepter que le développement du stade de Roland-Garros doive se faire en sacrifiant une partie d’un joyau d’architecture paysagère du XIXème siècle... ». Il lance un appel « à la mairie de Paris et aux autorités françaises... [pour] entamer un dialogue constructif avec toutes les parties concernées qui pourrait aboutir à une solution alternative qui permettrait à tout le monde d’en sortir gagnant ».

Bravo maestro ! En effet, nous les associations proposons depuis des années un projet alternatif d’extension partielle sur l’autoroute A13 qui n’a jamais été sérieusement examiné et comparé avec celui de la FFT, et qui « permettrait à tout le monde d’en sortir gagnant ». La balle est dans le camp de la FFT et de la Mairie de Paris.

Pendant ce temps, nous travaillons activement à divers recours, notamment au recours sur le fond des héritiers Formigé, et pour nous apporter votre aide financière, il vous suffit d’aller sur le site dédié de l’une des associations nationales reconnues d’utilité publique participant aux recours,

la SPPEF (Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France), présidée par Alexandre Gady :

http://www.sppef.fr/donner

SVP Bien cliquer sur la case Faire un don : Serres d’Auteuil. Puis revenir en haut de la page et suivre les instructions pour finaliser le don.

Vous pouvez également envoyer un chèque à l'ordre de la SPPEF, à l'adresse suivante, en spécifiant au dos du chèque qu'il s'agit d'un don pour les Serres d'Auteuil:

SPPEF, Don Serres d'Auteuil, 39, avenue de La Motte-Picquet 75007 Paris.

Qu'il s'agisse d'un don en ligne ou par chèque, vous pourrez bénéficier d'une déduction fiscale à partir de 15 euros de don, comme vous le verrez indiqué sur le site de la SPPEF.

Nous avons dépassé les 79 000 signataires, encore un petit effort pour atteindre le cap symbolique des 80 000 !

Merci encore pour votre indéfectible soutien, très belles fêtes de fin d’année à toutes et tous,

Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d’Auteuil

Les vandales sont ici , et maintenant

Triomphe des faux écologistes , contre tout espoir


Comme le dit Didier Rykner , que nous remercions.

Triomphe des faux écologistes , contre tout espoir

Triomphe des faux écologistes , contre tout espoir

Les serres d'Auteuil ne sont pas sauvées , les lobbies du sport sont riches ....


Quant aux Verts , l'abattage de 450 arbres ne les gênent pas

Beethoven disait
"J'aime mieux un arbre qu'un homme "
et Georges Brassens
"Aupres de mon arbre , je viva
is heureux ...."

Mais il n'est chez les hommes politiques que bien peu de sages .

FBR

veuillez trouver ci-dessous le lien vers une tribune que je viens de signer sur un tout nouveau site, LE JOURNAL DU CLIMAT, dont le rédacteur en chef, Philippe Bonnet, n’est autre que celui des SOIREES DE PARIS, version Internet d’une revue culturelle fondée en... 1912 par Guillaume Apollinaire :

http://lejournalduclimat.fr/2015/12/04/serres-dauteuil-appel-au-president-de-la-republique/

Vous y trouverez les arguments que nous, les défenseurs du Jardin botanique des Serres d’Auteuil, faisons valoir depuis 5 ans pour tenter de sauver le jardin des griffes de la FFT (Fédération Française de Tennis) soutenue par la mairie de Paris. Comme je vous l’ai déjà suggéré, vous pourrez utiliser ces arguments afin d’envoyer un courriel ou un courrier au président de la République, avec copie aux responsables concernés.

Merci à toutes celles et tous ceux qui ont écrit au président de la République, par courriel ou courrier, et merci à celles ou ceux qui vont le faire, avec copie au premier ministre et à la ministre de l’Ecologie pour leur dire ceci :

Monsieur........ Madame......

Il serait scandaleux que la COP21 signe le massacre de l’un des plus beaux jardins de Paris, le Jardin botanique des Serres d’Auteuil, inscrit Monument historique et classé au titre des Sites ! Comme à Notre-Dame-Des-Landes, nous demandons l’arrêt immédiat des travaux tant que les recours n’ont pas été purgés !

Pas question de laisser la Fédération Française de Tennis (FFT), appuyée par la mairie de Paris, démolir les serres chaudes et abattre quelque 250 arbres ! Pas question de la laisser transformer les bâtiments inscrits MH de l'Orangerie et du Fleuriste en restaurants et guichets de vente Roland Garros!

Nous demandons également que soit enfin sérieusement étudiée et comparée la solution alternative d’extension de Roland-Garros sur l’Autoroute A13 proposée depuis 3 ans par les associations ! Il en va de la crédibilité de la France, hôte de la COP21 : comment vouloir œuvrer pour réparer la planète si vous laissez défigurer ce magnifique jardin botanique parisien où les jeunes générations viennent apprendre à connaitre la flore et les arbres du monde entier ?

Bien respectueusement,

Signature et adresse

Il vous suffit de faire un copier-coller et de l’envoyer aux adresses suivantes :

*courriel de la présidence: secretariat.presse@elysee.fr

*copie à Matignon (premier ministre)sylvie.marais-plumejeau@sgg.pm.gouv.fr;: emmanuelle.perrier-rosier@sgg.pm.gouv.fr

*copie à la ministre de l'Ecologie et du développement durable: secretariat.ministre@developpement-durable.gouv.fr

Si ces adresses de courriel sont saturées, vous pouvez réessayer plus tard ou envoyer un courrier au président de la République par la poste (inutile d’affranchir la lettre) :

Président de la République, Palais de l’Elysée, 55 Faubourg Saint Honoré 75008 Paris

Sachez par ailleurs que le beau livre publié par GALLIMARD en soutien à notre juste cause, intitulé POUR LE JARDIN DES SERRES D’AUTEUIL, sera présenté au célèbre SALON DU LIVRE DE BOULOGNE-BILLANCOURT ce week-end. Le photographe Jean-Christophe BALLOT sera sur place samedi et dimanche pour vous le dédicacer.

Pendant ce temps, les 7 recours des associations auprès du TA (Tribunal administratif) contre les permis de construire accordés à la FFT se poursuivent. Pour nous apporter votre aide financière, il vous suffit d’aller sur le site dédié de l’une des associations nationales reconnues d’utilité publique participant aux recours,

la SPPEF (Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France), présidée par Alexandre Gady :

http://www.sppef.fr/donner

SVP Bien cliquer sur la case Faire un don : Serres d’Auteuil. Puis revenir en haut de la page et suivre les instructions pour finaliser le don.

Vous pouvez également envoyer un chèque à l'ordre de la SPPEF, à l'adresse suivante, en spécifiant au dos du chèque qu'il s'agit d'un don pour les Serres d'Auteuil:

SPPEF, Don Serres d'Auteuil, 39, avenue de La Motte-Picquet 75007 Paris.

Qu'il s'agisse d'un don en ligne ou par chèque, vous pourrez bénéficier d'une déduction fiscale à partir de 15 euros de don, comme vous le verrez indiqué sur le site de la SPPEF.

Nous avons dépassé les 78 000 signataires, il ne reste plus qu'à atteindre le cap des 80 000 !

Bien chaleureusement à toutes et tous,

Lise Bloch-Morhange, porte parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

SE MOBILISER A L'OCCASION DE LA COP21

Comme vous le savez, à la suite des terribles attentats du vendredi 13 novembre, le gouvernement a interdit les manifestations publiques en lien avec la COP21.

Mais il faut que nous nous fassions entendre, et je vous propose donc, comme je l’avais déjà fait en juin dernier, d’envoyer un courriel ou une lettre au président de la République, au premier ministre et à la ministre de l’Ecologie pour leur dire ceci :

Monsieur........ Madame......

Il serait scandaleux que la COP21 signe le massacre de l’un des plus beaux jardins de Paris, le Jardin botanique des Serres d’Auteuil, inscrit Monument historique et classé au titre des Sites !

Comme à Notre-Dame-Des-Landes, nous demandons l’arrêt immédiat des travaux tant que les recours n’ont pas été purgés !

Pas question de laisser la Fédération Française de Tennis (FFT), appuyée par la mairie de Paris, démolir les serres chaudes et abattre quelque 250 arbres ! Pas question de la laisser transformer les bâtiments inscrits MH de l'Orangerie et du Fleuriste en restaurants et guichets de vente Roland Garros!

Nous demandons également que soit enfin sérieusement étudiée et comparée la solution alternative d’extension de Roland-Garros sur l’Autoroute A13 proposée depuis 3 ans par les associations !

Il en va de la crédibilité de la France, hôte de la COP21 : comment vouloir œuvrer pour réparer la planète si vous laissez défigurer ce magnifique jardin botanique parisien où les jeunes générations viennent apprendre à connaitre la flore et les arbres du monde entier ?

Bien respectueusement,

Signature et adresse

Il vous suffit de faire un copier-coller et de l’envoyer aux adresses suivantes :

*courriel de la présidence: secretariat.presse@elysee.fr

*copie à Matignon (premier ministre) sylvie.marais-plumejeau@sgg.pm.gouv.fr; emmanuelle.perrier-rosier@sgg.pm.gouv.fr

*copie à la ministre de l'Ecologie et du développement durable: secretariat.ministre@developpement-durable.gouv.fr

Si ces adresses de courriel sont saturées, vous pouvez réessayer plus tard ou envoyer un courrier au président de la République par la poste, c’est gratuit :

Président de la République

Palais de l’Elysée

55 Faubourg Saint Honoré 75008 Paris.

De notre côté, nous les associations avons engagé 9 recours contre les permis de construire accordés à la FFT. Pour nous apporter votre aide financière, il vous suffit d’aller sur le site dédié de l’une des associations nationales reconnues d’utilité publique participant aux recours, la SPPEF (Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France), présidée par Alexandre Gady :

http://www.sppef.fr/donner/

SVP Bien cliquer sur la case Faire un don : Serres d’Auteuil. Puis revenir en haut de la page et suivre les instructions pour finaliser le don.

Vous pouvez également envoyer un chèque à l'ordre de la SPPEF, à l'adresse suivante, en spécifiant au dos du chèque qu'il s'agit d'un don pour les Serres d'Auteuil:

SPPEF, Don Serres d'Auteuil, 39, avenue de La Motte-Picquet 75007 Paris.

Qu'il s'agisse d'un don en ligne ou par chèque, vous pourrez bénéficier d'une déduction fiscale à partir de 15 euros de don, comme vous le verrez indiqué sur le site de la SPPEF.

Encore un petit effort autour de vous pour atteindre le cap des 79 000 puis des 80 000 signataires !

Bien chaleureusement à toutes et tous,

Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

comme je vous l'indiquais hier, en réaction à l'oukase du premier ministre enjoignant à la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal de signer le permis de construire un stade de tennis de 5 000 places dans le Jardin botanique des Serres d'Auteuil, nous les défenseurs de ce site patrimonial organisons dimanche une manifestation à notre façon.

Puisque le premier ministre brade le patrimoine architectural et paysager parisien, à notre tour de brader l'ensemble des plus beaux monuments français!

G R A N D E B R A D E R I E d u P A T R I M O I N E

En soutien au Premier ministre, partisan de doter la France de grands aménagements et équipements emblématiques pour soutenir la candidature française aux JO 2024,

les associations de défense du Jardin Botanique des Serres d’Auteuil vous invitent à la vente aux enchères des plus beaux joyaux de notre patrimoine:

Serres d’Auteuil, Bagatelle, la Tour Eiffel, Notre Dame, Le Mont Saint Michel, le Théâtre Antique d’Orange, etc, etc

Dimanche 7 juin à 14h30, 3 avenue de la porte d’Auteuil, Paris XVIe

A l’entrée du Jardin Botanique des Serres d’Auteuil (Grilles d’honneur) Métro porte d’Auteuil

Toute ressemblance avec des situations réelles serait non fortuite et totalement dépendante de la volonté de Matignon

Les médias aiment beaucoup notre idée!

A vous de vous y associer en grand nombre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Bien amicalement,

Lise Bloch-Morhange, auteure de la pétition

CINQUIEME ANNEE DE RESISTANCE POUR LES SERRES D'AUTEUIL

Beaucoup d’entre vous m’ont signalé être choqués par l’arrogante campagne de publicité (un demi-million d’euros dit-on) entreprise par la Fédération Française de Tennis (FFT) en liaison avec le tournoi de Roland-Garros.

Quant à nous, les opposants à la dénaturation, amputation et bétonisation du jardin botanique des Serres d’Auteuil par la FFT appuyée par la Ville de Paris, nous ne sommes pas surpris.

Car cela fait maintenant près de cinq ans (les premiers signataires le savent bien) que nous nous heurtons à l’arrogance et l’intransigeance des dirigeants de la FFT, celles de Gilbert Ysern en particulier, qui ont toujours refusé de nous considérer comme des interlocuteurs valables :

que ce soit lors de la pseudo « concertation », ou lorsque nous avons présenté, en mars 2013, un Projet alternatif suggérant notamment une extension sur la partie de l'autoroute A13 située juste au nord de Roland-Garros. Solution écologique constituant une base de discussion, et qui avait d’ailleurs été retenue par la FFT elle-même au moment de la candidature de Paris aux JO de 2012. Ce refus obstiné d’un vrai dialogue nous a conduit à déposer de nombreux recours en justice.

Soutenus depuis le premier jour par le Groupe écologiste de Paris emmené par Yves Contassot, nous avons été rejoints depuis l’automne dernier par la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, qui entend faire respecter la loi à la FFT. Car le Jardin botanique étant non seulement inscrit Monument historique mais classé Monument naturel rattaché au Bois de Boulogne (loi 1930, décret 1957), il appartient au ministère de l’environnement de le protéger. Et c’est ce ministère qui refuse actuellement de signer le permis de construire un stade de tennis de 5 000 places dans le Jardin botanique, malgré les pressions de la FFT, du premier ministre et de la maire de Paris Anne Hidalgo (très occupée à octroyer la médaille Grand Vermeil de la Ville de Paris à Rafael Nadal le 21 mai!).

Depuis le début de l’année, le ministère de l’environnement comme le Groupe Ecologiste du Conseil de Paris (rejoint par l’UDI et la droite scandalisés par la bétonisation effrénée du Centre National d’Entrainement de la FFT en construction sur l’ancien stade municipal Hébert dans le XVIème arrondissement de Paris), soulignent les nombreuses irrégularités entachant le projet d’extension de la FFT (vœux du 18 mars, 26, 27 et 28 mai derniers), et ne cessent de demander une véritable étude indépendante sur le Projet alternatif des associations. (Pour plus de détails, on peut consulter l’excellent site de la Tribune de l’Art : www.latribunedelart.com).

Bien entendu, nous poursuivons notre combat auprès des tribunaux contre l’actuel projet d’extension de la FFT, et nous tenons prêts à attaquer le permis de construire s’il était par malheur accordé.

Mille mercis à toutes celles et ceux qui ont déjà fait preuve de générosité et à ceux qui vont le faire en envoyant un don à la SPPEF (Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France présidée par Alexandre Gady), l'une des associations nationales reconnues d'utilité publique contribuant aux nombreux recours en cours:

www.sppef.org

Bien chaleureusement à toutes et tous,

Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d’Auteuil

RENDEZ-VOUS SAMEDI 21 MARS A 15 H DANS LES SERRES D'AUTEUIL

VENEZ NOMBREUX VENEZ EN MASSE






BEAUCOUP D'ENTRE VOUS ME DEMANDENT DEPUIS LONGTEMPS CE QU'ILS

PEUVENT FAIRE CONCRÈTEMENT POUR SAUVER LE JARDIN EH BIEN IL FAUT PROUVER


VOTRE ATTACHEMENT A CE MERVEILLEUX JARDIN TRIPLEMENT PROTÈGE ET GRAVEMENT


MENACE EN VENANT SAMEDI 21 MARS ET EN ALERTANT AUTANT DE MONDE QUE


POSSIBLE


MERCI DE RETENIR CETTE DATE DES MAINTENANT

TOUT DÉPEND DE VOUS

BIEN CHALEUREUSEMENT,

Lise Bloch-Morhange


porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

Serres d'Auteuil

Serres d'Auteuil

Mise a jour Mars 2015

Chers et fidèles signataires de la pétition SAUVONS LES SERRES D’AUTEUIL de toute la France et de l’étranger,


vous vous souvenez certainement que depuis mars 2013, des associations nationales de défense de l’environnement et du patrimoine opposées au projet d’extension de Roland-Garros sur le Jardin botanique (construction d’un stade de tennis de 5 000 places à quelques mètres du Palmarium) ont proposé un Projet alternatif d’extension sur la bretelle de l’autoroute A13.


Jusqu’à présent, ce projet n’avait été sérieusement pris en compte ni par la FFT (Fédération Française de Tennis), ni par la mairie de Paris, ni par la commissaire-enquêteur chargée de l’enquête publique l’été dernier (rapport proprement scandaleux).


Vous serez donc heureux d’apprendre que le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie a publié sur son site lundi dernier, 16 février, un rapport concluant à la faisabilité technique et juridique de notre Projet alternatif.


En effet, la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, a demandé dans une lettre de mission du 22 décembre dernier que soit étudié notre projet alternatif en ces termes :


«Je souhaite que conformément aux engagements de la Conférence environnementale sur la démocratisation des procédures, dont fait partie l’étude de solutions alternatives, une mission du Conseil général de l’environnement et du développement durable procède à une expertise complète de ce projet alternatif [... ]».
Les deux experts nommés ont mené leur mission du 5 janvier au 6 février, concluant notamment :


«Dans son principe, la couverture de l’autoroute est jugée par la mission techniquement réalisable [....]. Par ailleurs aucun obstacle juridique ne s’oppose à la réalisation du projet alternatif [....]. »


Et les experts d’inviter la FFT à mener des études de faisabilité approfondies si l’on veut réellement comparer les deux projets d’extension.


On imagine la fureur des dirigeants de la FFT à la lecture de ce rapport. Le directeur général, Gilbert Ysern, s’est empressé d’exprimer son « incompréhension », déclarant notamment « On a fait les choses dans le dialogue et la concertation ».


Déclaration stupéfiante, alors que depuis plus de quatre ans, les opposants à la dénaturation, amputation et bétonisation du jardin botanique des serres d’Auteuil se sont heurtés au refus du dialogue aussi bien de la part de la FFT que de la mairie de Paris (parodie de concertation, etc, etc).


Bien entendu, la FFT n’a pas manqué d’en appeler au gouvernement et à la mairie de Paris. Et bien entendu, la maire de Paris s’est empressée d’émettre mardi dernier un communiqué exprimant son soutien à la FFT, mettant en garde contre un éventuel retard du projet d’extension de la FFT qui serait « un très mauvais signal envoyé au CIO » (allusion à l’éventuelle candidature de Paris aux JO de 2024 ).


Rien de changé, donc, dans la position de la mairie de Paris, aussi peu soucieuse de son patrimoine que de l’environnement, l’année même où la Conférence Paris Climat va se dérouler dans la capitale en décembre prochain.


Par contre nos alliés de la première heure, le Groupe Ecologiste de Paris (GEP), rappelle, dans un communiqué, par la voix d’Yves Contassot, que « les élus écologistes n’ont cessé de demander à la FFT et à la Ville de Paris une étude réellement indépendante sur cette alternative ». Tandis que la co-présidente du groupe souligne que « cet exemple, tout comme Sivens ou Notre Dame des Landes, démontre une nouvelle fois que les enquêtes publiques ne peuvent suffire à éclairer les décisions. ».


Espérons que la prise en compte de la parole des opposants va se confirmer et une véritable concertation s’instaurer enfin, afin que Roland-Garros et le Jardin botanique des Serres d’Auteuil puissent continuer à voisiner en toute harmonie....


En attendant nous poursuivons les recours engagés, et vous pouvez adresser un don pour rétribuer les avocats à l'une des sociétés nationales reconnues d'utilité publique, la SPPEF (Société pour la Protection des Paysages et de l'Esthétique de la France), présidée par Alexandre Gady:
www.sppef.org


Mille mercis à toutes et tous de leur fidèle soutien,


Lise Bloch-Morhange


Porte-parole du Comité de soutien des Serres d’Auteuil

Des nouvelles des serres d'Auteuil [Mis à jour 22 décembre 2015]

BIEN CHERS ET FIDELES SIGNATAIRES DE LA PETITION SAUVONS LES SERRES D'AUTEUIL,



je voudrais d'abord remercier toutes et tous ceux, très nombreux, qui ont adressé avant les vacances un courrier à la commissaire-enquêteur chargée de l'enquête publique sur le permis de construire déposé par la Fédération Française de Tennis (FFT) appuyée par la Ville de Paris.


Je peux vous assurer qu'une telle mobilisation est remarqable et n'a pas manqué d'être remarquée. Je vous rappelle qu'il s'agit notamment du permis de construire un stade de 5000 places dans le Jardin botanique des Serres d'Auteuil, qui s'en trouverait dénaturé, amputé et bétonné.


Nous attendons donc le rapport de la commaissaire-enquêteur pour la mi-octobre, et je ne manquerai pas de vous tenir au courant de la teneur de ce rapport, qui n'est que consultatif mais qui a son importance.


Le permis de construire doit ensuite être présenté à la Commission supérieure des Sites et des Paysages, puis être soumis au ministère de l'Ecologie. Ce sont les deux dernières étapes.


Dans cette double perspective, il serait souhaitable que nous puissions atteindre les 60 000 signataires, et je compte sur vous afin d'y parvenir.


Par ailleurs, comme vous le savez, nous poursuivons plusieurs recours en justice contre divers éléments du projet d'extension de Roland-Garros, et vous pouvez apporter votre contribution à l'une des sociétés nationales reconnues d'utilité publique participant à ces recours, la Société pour la Protection des Paysages et de l'Esthétique de la France présidée par Alexandre Gady:


www.sppef.org


Merci encore de votre fidèle et actif soutien, et merci de faire en sorte que nous puissions atteindre le chiffre symbolique des 60 000 signataires.

Des nouvelles des serres d'Auteuil [Mis à jour 22 décembre 2015]
Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans Patrimoine france espaces verts serres auteuil
commenter cet article
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 21:48

Y aurait il des courants d'air négationnistes dans les rues de Lyon


La marche aux flambeaux du 8 décembre serait interdite ....?


Je veux croire que cette manifestation purement traditionnelle et priante ne sera pas un des
martyrs de notre identité
Sinon , pourquoi demander aux Lyonnais de poser sur leurs fenêtres les petits lumignons commémoratifs pour remplacer la fête des lumières

L'enfer est pavé de bonnes intentions , messieurs des autorités , mais les mauvaises sont comme le nez de Pinocchio


Jambes courtes et nez long

fbr 5décembre 2015

Lugdunum Suum VII : 8 décembre 2014 [2015]

Le 8 Décembre, cette année encore, nous monterons à Fourvière, toujours plus nombreux pour honorer la Sainte Vierge, protectrice de Lyon. A l’occasion de la 7ème édition de « Lugdunum Suum » faisons revivre et briller la tradition à la lueur de nos torches.
Fenottes et Gones, tous à Lyon le 8 Décembre !

Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans france culture patrimoine
commenter cet article
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:12
Mémoricide

Signalons ici une autre forme de braderie du patrimoine , dont on espère qu'elle passera inaperçue


La présence éducative et culturelle française et francophone à Vienne est gravement mise en danger par la vente du palais Clam-Gallas..


Une pétition vous est proposée

Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans Patrimoine patrimoine
commenter cet article
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 23:17

La destruction de Paris




Dans Le Canard Enchaîné de cette semaine, Hervé Liffran explique comment Anne Hidalgo passe outre tous les avis de la Commission du Vieux Paris et poursuit, méthodiquement, sa destruction de Paris.

Il ne s'agit pas uniquement d'opérations massives comme l'attaque planifiée contre le jardin des Serres d'Auteuil ou la démolition de la place de la République. Elle ne se contente pas de laisser à l'abandon les plus beaux monuments de la capitale, notamment ses églises. Elle s'attaque désormais au moindre bâtiment, laissant détruire ici une façade de magasine en marbre et cuivre datant de 1906 (14 rue de la Paix), autorisant là la surélévation de quatre étages d'un bel édifice Art Déco (Fondation Mathilde Henri de Rothschild, 197-199 rue Marcadet), poursuivant la dénaturation de la rue de Rivoli, entamée avec l'opération de la Samaritaine, en autorisant l'installation, sur les façades de l'immeuble abritant l'ancien Louvre des Antiquaires, de coques en résines blanches...

Et tout cela se fait sous l'œil complice du ministère de la Culture. Plus grave encore : la loi patrimoine donnera quasiment à la Mairie de Paris tout pouvoir, si elle reste telle qu'elle a été votée en première lecture par le Parlement. Que restera-t-il de Paris dans quatre ans et demi ?





Didier Rykner

Place du Palais-Royal et place de la Concorde : comment la Mairie de Paris privatise l’espace public

La transformation pendant une nuit des catacombes en chambre à coucher pour la communication d’Airbnb (voir l’article) n’est qu’un des aspects de la vente effrénée aux marques de l’espace public par la Mairie de Paris.
Actuellement, deux places parisiennes au moins sont livrées ainsi à la publicité déguisée sous l’aspect faussement honorable d’expositions temporaires.

JPEG - 234.1 ko
1. Place du Palais-Royal, état le
6 octobre 2015
entre deux installations
Photo : Didier Rykner
JPEG - 303.1 ko
2. Place du Palais-Royal avec l’« exposition »
Printemps
On notera également, outre l’élégante poubelle
transparente
à droite, d’un modèle que l’on voit partout
à Paris (seule capitale
à infliger cela à ses habitants et aux touristes)
que les bacs poubelles
sont installés sur la place à 14 h 30,
heure de prise de cette photo.
Tout cela fait un ensemble charmant !
Photo : Didier Rykner
JPEG - 330.5 ko
3. Place de la Concorde, le 30 septembre 2015
avec les tentes « Forum pour l’emploi 2015 »
Photo : Didier Rykner

D’abord, la place du Palais-Royal. Située entre le Conseil d’État, monument classé, et le Louvre, monument classé, cette place parisienne est désormais transformée régulièrement en showroom pour différentes marques ou pour la promotion de régions ou de pays, qui se succèdent à un rythme régulier. Début septembre, c’était l’Azerbaïdjan, d’ailleurs pays hautement démocratique, qui venait faire sa publicité en annexant la place. Puis il y a eu encore on ne sait combien de ces foires marketing, au moins une en tout cas car voilà l’état dans lequel la place se trouvait le 6 octobre dernier (ill. 1), après le démontage d’une d’entre elles. Et, actuellement, c’est le Printemps qui fête ses 150 ans (ill. 2) avec une « exposition dédiée à l’élégance française1 » : « 66 images tirées des catalogues ou des affiches produites par le grand magasin racontent cette histoire ». Et avec qui l’exposition se fait-elle ? Avec Jean-Claude Decaux, l’un des partenaires les plus actifs de la Mairie de Paris, qui remplit la ville de son mobilier urbain et de ses panneaux publicitaires toujours plus envahissants. Quelle surprise !

Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans Patrimoine PARIS
commenter cet article