Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise Buy Rebaud
  • Le blog de Françoise Buy Rebaud
  • : Contre le suicide assisté de notre culture et de notre civilisation.
  • Contact

Recherche

9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 05:46

Interdire les crèches dans l'espace public ?

Encore faudrait il une définition précise de ce dit espace , qui accueille régulièrement tambours et chars gays , récemment drapeaux rouges et keffiehs , périodiquement voitures incendiées et cocktails molotov , entre autres festivités .....

Alors interdire aussi les arbres de Noël aux carrefours ? La soupe de l'Armée du salut et sa petite cloche ? Le vendeur de marrons et de vin chaud ? Le père Fouettard et Saint Nicolas ? Le traineau du Père Noël et son attelage de rennes ?Les villages de Noël ? Les illuminations de la plus petite à la plus grande ville ?

Et puis interdire les concerts , le sublime oratorio de Noël de J.S.Bach , les cantates de Noël , les choeurs de Noël de toute l'Europe et de Russie , les chants polyphoniques orthodoxes ?
Enfin interdire dans les musées l'affichage des merveilleuses Nativités et Adorations des mages que cet évènement a inspiré aux peintres géniaux de l'Occident ?
Arracher des guirlandes leurs étoiles , car l'une d'elles a guidé les mages vers la crèche ?

"On " ne l' a pas osé , et pourquoi ?
Parceque c'était éteindre d'un coup un ensemble de coutumes , de traditions , de festivités , un tout cohérent et millénaire caractéristique de notre identité .
"On " a choisi de nier sa source , fait chrétien et historique , dans la stupide tentative de substituer (encore !) au nom de Noël le plat : "festivités d'hiver "

"On " , c'est à dire qui ?
Appelez le rigide laïc en mal de revanche, gauchisant borné et jaloux , le journaleux formaté ou le bien pensant timoré , qu'une croix offusque : des barbares ont remis la crucifixion à la une , "pas d'amalgame !"
Ceux qui ont eu l'oreille de dociles préfets de fraiche date.
Ils ont déja effacé des manuels scolaires la moitié de notre Histoire et de notre Littérature , ils s'attaquent maintenant à ce touchant héritage : l' enfant Rédempteur entouré de sa famille , de ses amis bergers ,des animaux de l'étable compagnons de l'homme en son labeur, en qui les mages viendront saluer l'enfant roi , le Christ ( du grec khristos , celui qui délivre)

La crèche est elle une odieuse Manif pour tous ? Une gênante marche blanche apres le meurtre d'un enfant ?
Ne serait il pas plus impérieux d'interdire la cause du malheur du sans logis et de son chien grelottants dans l'obscurité qui tombe ?
Aussi le jeune groom en faction de nuit devant l'hôtel cinq étoiles ? D'arrêter le voyou agresseur de vieillards ?


Comme d'autres commémorations religieuses hivernales , processions du 8 décembre ,à Lyon ou à Orléans , la crèche est un symbôle .
Prenons garde ! Si nous leur offrons la défaite qu'ils ont programmée , viendront d'autres injonctions : débaptiser des villes , telle Saint Etienne redevenant Armeville sous la Terreur , croix de clocher abattues , puis clochers , puis églises rasées , comme déja à Abbeville et ailleurs , puis saccager nos cathédrales et les autres témoins de pierre de notre histoire : du passé faisons table rase.....

A l'évidence une guerre est engagée , celle de l'intolérance contre notre identité et notre civilisation .
Ce blog va afficher jusqu'à la veillée de Noël des Nativités , ensuite des d'Adorations des mages , les nôtres et celles que vous nous enverrez .

Sursum corda !

Adoration des bergers de Rembrandt 1606 - 1669

Adoration des bergers de Rembrandt 1606 - 1669

Magnifique exemple de clair obscur .


L'intimité de la scène n'est même pas rompue par l'arrivée des bergers , acteurs humbles et émerveillés de cet événement qui va marquer le monde.
La lumière ne vient pas du fanal qui a guidé leurs pas , mais de l'enfant lui même , douce irradiation qui se pose sur chaque visage pour en souligner l'expression : tendresse presque craintive de la si jeune mère , déjà consciente du destin de son enfant, admiration des hommes agenouillés , recueillement du personnage coiffé d'un vaste feutre , dont les mains jointes marquent le respect , timidité effarée du jeune garçon qui retient son chien . On devine les propos étonnés de ceux de l'arrière plan , cependant que le regard s'arrête sur Joseph, protecteur ardent et heureux de l'enfant et de la mère que Dieu vient de lui confier .
La mise en scène est magistrale , dans l'harmonie du groupe , l'équilibre des proportions du décor , vaste grange aux poutres solides , hâvre propice mais non confortable pour l'étape de cette famille exceptionnelle , mais encore inconnue .Les vêtements sont ceux du siècle de Rembrandt car la naissance du Rédempteur est un intemporel miracle .

Giorgione 1478 - 1511 : Nativité

Giorgione 1478 - 1511 : Nativité

Giorgione 1478 - 1511 : Nativité

Le peintre vénitien fait fi des récits et de la tradition : des bergers découvrent , par hasard dirait on , un nouveau né , dans une grotte , par temps chaud puisque le petit n'est pas emmailloté et posé dans un linge à même le sol , au soleil , près de sa mère au visage enfantin et d'un homme dont l'âge est indéfinissable , protecteur chenu et paisible de ce petit être sans défense
La religiosité du tableau est condensée dans la ferveur du visage maternel ; la jeune femme , totalement absorbée dans la contemplation et l'adoration de l'enfant annoncé par l'ange Gabriel , semble ne pas voir les deux jeunes bergers rayonnants de joie .
Giorgone aimait peindre des paysages, pour lui presque aussi important que le sujet ; à l'évidence il s'est imaginé l'enfant Jésus dans son lieu de naissance , paysage méditerranéen nimbé de lumière, Bethléem en perspective , loin des frimas ,réservant aux bergers et à Marie le rôle magnifique de témoins et acteurs de l’événement .

A l’approche des fêtes de Noël, nous vous proposons de faire un don pour participer à la restauration d’une église qui vous est chère. Nous avons recensé ci-dessous la liste de toutes les églises que nous soutenons actuellement. Cliquez sur votre région, choisissez une église… faites un don !

Photo de la chapelle Saint-Agricol au Puech dans l'Hérault

Photo de la chapelle Saint-Agricol au Puech dans l'Hérault

Ruine d'une ancienne chapelle

Ruine d'une ancienne chapelle

Lorenzo Lotto  1480-1557, Venitien aussi

Lorenzo Lotto 1480-1557, Venitien aussi

Lorenzo Lotto 1480-1557, Venitien aussi

Interprétation bien différente de son contemporain Giorgone , empreinte de gravité et de méditation , celles des questions que se posent ces bergers sur cet enfançon annoncé par une grande lumière et les anges ,naissance qu'ls savent menacée par Hérode , à Bethléem au moment où Cesar Auguste fait recenser les habitants de l'Empire romain . Ici Marie est simplement joyeuse , comme toute jeune mère qui découvre son enfant , seul Joseph, dont le visage est contracté, semble pressentir la fuite en Egypte ..Trait touchant , le jeu de l'enfant avec le mouton , cependant que l'âne et le boeuf , compagnons vigilants , restent au second plan .
Ces personnages en costume Renaissance attestent que la présence divine traverse les âges .

Ne touchez pas à nos crèches !

Plaisante représentation de l'entente entre petits humains et jeunes animaux , pas précisément une Nativité , mais l'accent est mis sur l'étable où naquit Jésus , ses premiers compagnons , loin de tout faste.

Ne touchez pas à nos crèches !

Cette image n'est pas un classique , mais au contraire une vision réaliste de ce que fut le voyage de Joseph et Marie pour leur inscription à Béthléem ,dans la contrainte du recensement .
Pour la jeune Marie enceinte , au dos d'un petit âne ,avec la proximité de la délivrance , le refus des aubergistes dont toutes les chambres étaient déja louées , ce fut assurément épuisant .Dans sa préoccupation , Joseph choisit l'isolement de l'étable et sa tièdeur pour refuge , nous laissant ainsi un message de sagesse et d'humilité .

Marie vient de mettre Jesus au monde , elle est lasse mais heureuse , Joseph enfin rassuré contemple avec bonté le nouveau né , cependant que le petit âne qui les a accompagnés s'affaire discrètement à sa mangeoire.
Leurs bagages sont éparpillés , les bergers pas encore arrivés , les mages viendront plus tard à la suite de l'étoile ,c'est un moment de repos et de tendresse.

Nativité du lombard Frederico Baroccio 1528-1612

Nativité du lombard Frederico Baroccio 1528-1612

Nativité du lombard Frederico Baroccio 1528-1612

Nativité du lombard Frederico Baroccio 1528 1612
L'essentiel , c'est ici la mère et l'enfant , irradiés et irradiants de lumière surnaturelle , que Joseph désigne , d'un geste presque effrayé par la puissance divine , aux bergers que l'on devine à l'arrière plan .
La bergerie , la paisible présence animale et la tiède mangeoire n'en semblent que plus calmes et rassurants .
L'art dit manièriste du peintre est transcendé par son inspiration, comme s'il entendait le Magnificat , réponse de Marie à Elizabeth après l'Annonciation

Ne touchez pas à nos crèches !

Voici une belle histoire , racontée par notre amie et lectrice Audrey Douzon -Truffier , descendante d'une grande lignée de santonniers. Heurs et malheurs de la crèche en Provence , et de sa victoire finale .

Ne touchez pas à nos crèches !

Charles Le Brun 1619 1690

Directeur de l'Académie Royale de peinture et sculpture, de la Manufacture royale des Gobelins , peintre de Louis XIV

Ce tableau est une explosion de joie, par le foisonnement des personnages , leurs attitudes fantasques , le mouvement perpétuel qui les anime ; on croit entendre la musique du Bourgeois gentilhomme de Molière écrite par Lulli .
Mais !.... si Jesus est né, source de cette allégresse ,c'est vers lui que se porte la lumière , et sur sa mère ; le rayonnement , intense mais apaisant , tempère la vitalité inttendue de cette scène ,traitée généralement dans le recueillement

Ne touchez pas à nos crèches !
L'Adoration des bergers (Le Corrège)

L'Adoration des bergers (Le Corrège)

Repost 0