Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise Buy Rebaud
  • Le blog de Françoise Buy Rebaud
  • : Contre le suicide assisté de notre culture et de notre civilisation.
  • Contact

Recherche

4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 08:50

Des coutumes et des traditions .....

 

Une civilisation est souvent portée par la tradition, matériau de l'identité parmi d'autres... merci à Magdeleine Chauve de nous avoir envoyé ces quelques souvenirs......

FBR , 2 avril 2013

 



 

La semaine Sainte , "peineuse "comme le rappelle votre article , était autrefois marquée de coutumes charmantes , dont la bénédiction (en Forez et Beaujolais ) des enfants rassemblés en leur église le jeudi Saint , quelques branches fleuries dans leurs petites mains .Dans les étables et les granges , les rameaux bénis le dimanche , accrochés aux poutres , protégeaient les bêtes , l'âne et le boeuf n'ayant ils pas été les premiers compagnons de Jesus à peine né ?

 

fete-de-paques.jpg

 

Au manteau des cheminées ces brins de buis assuraient la vie de la flamme , celle des humains dans de modestes bénitiers de faïence fixés au mur pres du chevet , et on ne les remplacait qu'avec ceux de l'année suivante , qui devaient être brûlés , non jetés .

Coutume plus ancienne , celle des coquelets ou cacoteux de Bresse ou de Berry , jeunes garçons hardis qui allaient de ferme en ferme quémander le produit de la ponte du jour pour la confection de pâtisseries du dimanche , allusion à la charité qui doit inspirer tout fidèle .

Un point de notre Histoire : depuis les capitulaires de Charlemagne ,les rois de France usaient de leur droit de grâce ce même jeudi Saint ,rappel de la Cène , et les évêques du privilège de libérer les prisonniers vraiment repentants .

Traditions modestes , mais évocatrices , pourquoi les abandonner , si ce n'est parce que les mémoires deviennent un désert ?

 

La tradition du Chemin de Croix par contre s'affirme avec force , mais elle tient peut être plus au caractère impressionnant que leur donnent la Corse ou l'Espagne : celles des Pénitents . Souvent de nuit , à la lumière des torches , ces porteurs de croix suivent des itinéraires où s'agenouillent les fidèles , mais aussi des touristes frappés de respect , dans le plus grand silence , seulement marqué par le choc mat des pas .Silence qu'on aimerait retrouver dans nos cathédrales devenues corridors de tourisme pour visiteurs en tenue négligée .Puissent nos évêques imiter ceux des pays mediterranéens : à l'entrée des églises des gardiens distribuent des mantilles ou des vestes , et interdisent l'accès aux costumes de plage ; ne doit on pas se déchausser dans les mosquées ?

 

 chemin-de-croix-_aux-philippines.jpg

 

Au vendredi Saint , il n' y a pas si longtemps ,on commémorait la mort du Christ avec ferveur ; les travaux des champs cessaient à midi , les bureaux et ateliers fermaient , pour que les chrétiens puissent se recueillir devant les reposoirs fleuris dressés dans les chapelles latérales , ou prendre part aux douze stations du chemin de croix . Les statues sont toujours voilées de sombre et les cloches muettes , on dit aux enfants qu'elles sont à Rome et ne reviennent que le dimanche ; dans certains couvents on perpétue l'usage d'une sourde cloche de bois pour l'appel aux offices .

 

penitents-puy-en-velay.jpg

 

Evidemment ce vendredi était absolument maigre , même de poisson , et les boutiques "de bouche " tiraient scrupuleusement leur rideau .

 

Dans l'abandon des traditions de la Marine , observée aussi par les pêcheurs , voici le plus désolant : les navires mettaient les vergues en pantenne et le pavillon en berne , spectacle de désolation sous le cri des mouettes .Venu des corsaires en chasse de pillards barbaresques au cours des siècles , en quoi ce rite offenserait il , chez ceux appelés à la vaillance française ?

 

 oeufs_de-paques.jpg

 

Le Samedi tout proche du jour anniversaire de la Ressurection , les esprits se penétraient déjà de l'allégresse de ce jour, et on cachait dans les jardins des oeufs décorés , qui inspirèrent à un Russe d'origine française, Karl Fabergé , ces joyaux dont les Cours et désormais les antiquaires s'enorgueillissent .Pourquoi les parents ne reprendraient ils pas , en l'expliquant , cette habitude tout aussi réjouissante que celle des cadeaux de Noël ? Le merveilleux n' a t il pas droit de priorité sur le commercial ?

 

Comme en France tout finit par des agapes , réjouissons nous que cette semaine s'achève apres la messe en banquet de famille et entre bons amis , pour la plus grande gloire de notre civilisation , puisque notre gastronomie est inscrite au Patrimoine mondial.

 

banquet.jpg

 

Mais sans oublier que c'est une fête religieuse avant tout ........

M.Ch.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Buy Rebaud - dans Des Racines et des Ailes
commenter cet article

commentaires